Contactez-nous au 06 27 40 64 33

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

promenade à Lyon

 De la Place Bellecour et sa célèbre statue équestre de Louis XIV, à Fourvière.

Entre le vieux Lyon et son quartier médiéval et renaissance, les musées, ces quartiers typiques, entre la Saône et le Rhône compliqué de choisir un itinéraire. 

Et des musées, des monuments, des quartiers, des bâtiments à l’architecture incroyable tel le Palais de Justice avec ses 24 colonnes ou son théâtre à l’italienne. Cette ville regorge d’endroit exceptionnel à l’image du parc de la « Tête d’or » pour flâner dans 117 hectares de verdure en pleine ville…

 Et aujourd’hui je prends enfin du temps.

 Un arrêt d’une journée, juste pour me promener dans Lyon.. 

Je me laisse tenter par le vieux Lyon et ses traboules, et pourquoi pas montée à Fourvière.

 Les Traboules, étymologie, du latin transambulare, et du latin vulgaire « trabulare » traverser. Vive le latin.

J’en ai toujours entendu parler, mais jamais visiter. Il faut dire qu’a une époque elles étaient laissées un peu à l’abandon et de toute façon fermée au public.

 Depuis elle ont retrouvées leurs lettres de noblesse. Certaines d’entre elles sont superbement réhabilitées, et ouverte au public (évidement dans le respect des habitants).

 Il n’y qu’à Lyon que l’on parle de traboule,un dédale de passage pour circuler d’une rue à l’autre en passant sous les habitations, à travers des cours et des escaliers. La ville en compte plus de 400, dont 200 dans le vieux Lyon..

Elles ont servi d’abri et de chemin pour les mouvements populaires comme la révolte des Canuts.

 L ‘on raconte même que pendant une bien triste période, un certain occupant ne s’y est pas tenter, de peur de s’y perdre.  

Je n’hésite donc plus à pousser de lourdes portes, les traboules sont cachés derrières, il faut tenter, il faut oser. Et on n’est pas déçu. Telle celle de la Tour Rose, qui a vu les premiers amours d’Henri IV avec Marie de Médicis.

                    Tour rose traboule de Lyon

                    entrée intérieur traboule Lyon

                    escalier colimasson traboule Lyon

 Je continue ma promenade en direction de Notre Dame de Fourvière.

N’hésitez pas à lever le nez, et vous pourrez sans doute admirer ce superbe blason ; peut-être celui de l’échevin de Lyon, François Brac de la Perrière de 1693 à 1779 ?   Je laisse vagabonder mon imagination ;

L’effervescence des rues, des marchands, les bourgeois, des chevaliers passent en trombe à la quête d’une gloire incertaine, les belles étoffes sur les robes des bourgeoises… 

                     Enseigne blason échevin Lyon

Mais aussi çà.

plaque historique vieux Lyon égout Moyen Age Lyon

Là, ça fait moins rêver..

Courageuse je décide de monter par le jardin du Rosaire.

Quand je vous dis courageuse, je pèse mes mots…Je me rends compte de mon erreur devant les escaliers de la montée des Chazeaux. Oups 228 marches.....

                               Escalier de la Montée de Chazeaux Lyon

 

 C’est décidé, j’arrête de fumer. 

Et je ne suis pas encore arrivée. Je rentre dans le jardin et je suis un chemin qui zigzague dans entre verdure et placette qui vous offre une halte bien méritée, la ville ici a disparue. Certains endroits vous emmènent ailleurs, choisissez votre banc et votre esprit s’envole. 

 Je reprends la montée en suivant ces rondelles de métal doré pour certaines numérotées de 1 à 15 et d’autres qui rappelle que nous suivons le chemin du Rosaire.

plaque chemin dru Rosaire Lyon plaque chemin du Rosaire Lyon

 J’y suis.

au pied de notre Dame de Fourvière, elle s’élève majestueusement devant moi.

 Le bâtiment est surprenant, des sculptures qui ornent les côtés, sa façade, à son architecture, elle ne laisse pas indifférente. 

Elle est surnommée par certain « l’éléphant renversé » à cause de ces 4 tours.

 Mais ce qui m’ébahie totalement c’est la vue. On dit que par temps clair on peut voir le Mont Blanc, et la dentelle du Vercors. A nos pieds s’étale Lyon. 

vue panoramique Lyon depuis Fourvière

 La Saône, Le « crayon » surnom de la tour Part-Dieu, « le tonneau » le toit demi-cylindrique de l’Opéra.

 Le temps est couvert mais on devine au loin la ligne des Alpes.

Époustouflant. Et la pluie arrive, il est temps de rentrer. A pied évidement. 

Je rejoins les quais du Rhône que les lyonnais apprécient, on comprend aisément pourquoi.

quai du Rhone Lyon

Je ne résiste pas à vous offrir cette belle maxime pour finir cette superbe journée à Lyon. Trouver sur la passerelle du Collège.

Maxime sur la Passerelle du Collège Lyon

 

 

Une journée ne suffit évidemment pas, pour découvrir Lyon. Donc il faudra revenir.

 

Merci Fabrice, une magnifique journée.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.