Une petite histoire de la Galette des Rois

Comme de nombreuses autres fêtes chrétiennes, l’Épiphanie est l’héritage d’une tradition païenne. 

 

On peut faire remonter ses origines aux Romains de l’Antiquité, qui célébraient le Dieu Saturne lors de fêtes nommées les Saturnales. À cette occasion, maîtres et esclaves partageaient le même repas. La fève (qui était bel et bien un haricot) était glissée dans un gâteau ou une galette dont la forme et l’aspect rappelaient le soleil. Le gourmand chanceux qui trouvait la fève dans sa part était désigné « Roi de la journée ».

Cette tradition bien ancrée fut conservée par l’Église, qui la dédia à la célébration de l’arrivée des Rois Mages.

 

Bien plus tard, au Moyen-Âge, cette fête évolua pour devenir la « Fête des Fous » : pour une journée, les domestiques devenaient les maîtres et inversement. Le « Roi de la fête » était celui qui trouvait la fève dans un gâteau, d’où la « galette des Rois ». 

Celle-ci était coupée selon le nombre de convives plus une part ; « la part du Bon Dieu » ou « la part de la Vierge » ou encore « la part du pauvre », qui était destinée au premier pauvre qui se présentait au logis.

 

Faisons un autre bond dans le temps pour arriver à la Révolution Française. Celle-ci tente en vain d’interdire la tradition de la Galette des Rois, mais elle est trop profondément ancrée dans la société. L’Épiphanie se transforme alors en « Fête du bon voisinage » et la galette devient la « Galette de l’égalité ». Avec cette évolution laïque, la galette perd sa fève ! Mais elle reste néanmoins sur nos tables.

 

Autre date notable ; vers 1870, raffinement suprême, apparaît la fève en porcelaine de Saxe.  Celui qui la trouve, est élu « Roi » et devra offrir la prochaine galette. Aujourd’hui nombre de gourmands et de passionnés collectionnent les fèves des galettes, qui après avoir pendant un temps été majoritairement fabriquées en plastique, sont à nouveau, fort heureusement, très souvent confectionnées en porcelaine!

 

Pour conclure, évoquons encore cette curiosité de l’Épiphanie ; depuis 1975 la galette de l’Élysée n’a plus de fève, pour respecter les principes républicains nés après la révolution française. Un président ne peut pas être Roi !!!!

 

                                             Bonne dégustation, et bonne chance !

 

Merci à la  boulangerie Vaille à Mundolsheim 

 

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.